Patrick Dils, emprisonné 15 ans à tort : quid de sa vie après la prison ?

Patrick Dils, emprisonné 15 ans à tort : quid de sa vie après la prison ?

February 23, 2021 0 By Hitz
Le lundi 22 février 2021, France 2 diffuse le téléfilm “Je voulais juste rentrer chez moi” (France 2), qui revient sur la vie de Patrick Dils, condamné à tort à la prison à perpétuité alors qu’il n’avait que 16 ans.

Le lundi 22 février 2021, France 2 diffuse le téléfilm Je voulais juste rentrer chez moi. Une fiction tirée des faits de l’affaire du double meurtre de Montigny, où Patrick Dils a été condamné à la perpétuité. À l’époque, en 1989, âgé de 16 ans, cet adolescent filiforme était le premier mineur de France à écoper d’une si lourde peine.

 

 

Après sa condamnation, il a expliqué avoir confessé le crime sous la pression des enquêteurs, qui lui auraient soufflé le déroulement du double-meurtre. Patrick Dils est alors libéré après quinze années derrière les barreaux. “J’étais un enfant de 16 ans, complètement introverti, enfermé dans un cocon familial, très solitaire et avec un peu peur de tout. J’ai été propulsé du jour au lendemain dans le rouleau-compresseur qu’est la justice. Si deux majeurs sont capables d’avouer un crime aussi horrible, pourquoi un enfant ne le ferait pas à son tour ?”, a déploré Patrick Dils au micro d’Europe 1, en avril 2017.

 

 

De plus, deux autres personnes étaient impliquées dans l’affaire : Henri Leclaire, un ex-manutentionnaire de la région et le tueur en série Francis Heaulme, définitivement condamné dans l’affaire en 2020. “Je savais que ce serait difficile, mais ça s’est transformé en véritable cauchemar. J’ai très vite senti que je n’étais plus là comme témoin mais comme accusé. J’estime que j’ai donné. On m’a volé quinze ans de ma vie“, avait-il regretté à 20 Minutes en 2017.

IL A LUTTÉ POUR NE PAS “SOMBRER DANS LA FOLIE”

Aujourd’hui âgé de 50 ans, Patrick Dils aura vécu quinze années de vie carcérale. À sa sortie en avril 2002, il a touché un million d’euros d’indemnités et a fondé une famille. “15 ans, c’est très court et c’est très long à la fois. C’est une décennie et demi, c’est énorme dans la vie d’une personne. Mais je peux dire que je suis sans doute le seul détenu français qui sort grandi de cette tragédie. Pourquoi ? Parce que j’ai toujours essayé, pour ne pas sombrer dans la folie, de construire une vie dans une bulle afin de ne pas penser au suicide, ne pas sombrer dans les médicaments, la drogue et autres…“, a détaillé Patrick Dils auprès de Télé Z, le 22 janvier 2021.
Marié et père de famille, il a refait sa vie dans le Sud-Ouest, où il travaille comme manutentionnaire. Il avait déjà raconté son histoire dans deux livres Il ne me manque qu’une chose et Je voulais juste rentrer chez moi. “Ma femme et mes enfants sont ma priorité. (…) Elles sont encore petites mais je leur dirai la vérité car je n’ai rien à leur cacher. Je voudrais qu’elles soient fières de s’appeler Dils“, avait confié ce père de deux fillettes au Parisien en 2018. Avec la diffusion du téléfilm – qui revient sur le combat de sa mère -, Patrick Dils espère rendre “un bel hommage” à sa maman disparue.