Bundesliga : le Bayern Munich s’offre le Borussia Dortmund et se rapproche du titre

advert area

call to place your advert banner here +2348100526724 0r +2348112034599
Bundesliga : le Bayern Munich s’offre le Borussia Dortmund et se rapproche du titre

C’était peut-être le match de la dernière chance pour le Borussia. L’occasion ou jamais de relancer la course au titre. Mais il l’a laissé passer mardi, dans un Signal Iduna Park vidé de ses spectateurs et forcément de son âme malgré les encouragements virtuels crachés par la sono. Pas nécessairement plus enthousiasmant mais assurément plus réaliste, son rival du Bayern porte son avance en tête à sept points. Et se rapproche ainsi d’un huitième titre de champion consécutif.

Les hommes de Lucien Favre pourront nourrir des regrets. Car ils ont longtemps laissé la meilleure impression dans un Klassiker ouvert et rythmé, capables de déséquilibrer la défense munichoise sur chacune de leurs accélérations en première période. À l’image de leur prodige norvégien Erling Haaland, contré par le pied (1re) puis le… coude de Jérôme Boateng (58e), ou repris par Alphonso Davies alors qu’il partait seul au but (33e), ils n’ont pour autant pas su concrétiser leurs temps forts.

Au contraire, le Bayern a fait preuve de patience pour s’ouvrir des espaces au coeur d’une défense resserrée. Et a fini par trouver la faille sur une inspiration géniale de son milieu allemand Joshua Kimmich – un lob soudain que Roman Bürki, avancé, n’a pu qu’effleurer (43e, 0-1).

beIN SPORTS

@beinsports_FR

[📺 RÉSUMÉ VIDÉO] 🇩🇪 #BVBFCB
💥 Le Bayern Munich remporte le Klassiker et fait un pas de géant vers le titre !
😍 Une victoire 1-0 avec un but d’anthologie de Kimmich !
😵 Première défaite à domicile de la saison pour Dortmundhttps://bit.ly/2X43syo 

Voir les autres Tweets de beIN SPORTS

L’entrée du feu follet Jadon Sancho (46e), loin de son meilleur niveau, n’a pas changé le cours d’un match que le Bayern aurait aussi pu se rendre plus facile au retour des vestiaires, à l’exemple de cette intervention de Bürki devant Leon Goretka (54e) ou de cette frappe de Robert Lewandowski sur le poteau (83e). Mahmoud Dahoud a bien tenté d’inquiéter Manuel Neuer (49e, 81e), mais la sortie sur blessure de l’hyperactif Haaland (72e), auteur à lui seul de quatre tirs, a privé Dortmund de son meilleur atout offensif. Peut-être le seul capable de faire basculer le match mardi.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.