Angleterre : Liverpool « offre » la victoire à Arsenal

Angleterre : Liverpool « offre » la victoire à Arsenal
0 0
Un but et une passe décisive pour Alexandre Lacazette (ici devant Alisson) face aux Reds. (Reuters)

Les Reds de Liverpool, fébriles, se sont inclinés pour la quatrième fois de la saison, contre Arsenal (1-2), à la suite de deux erreurs inhabituelles de relance de Van Dijk et Alisson. Les Gunners ont pourtant été dominés tout au long de cette rencontre.

Le match : 2-1

Cela faisait cinq ans qu’Arsenal n’avait plus battu Liverpool. Cinq longues années de disette pour des Gunners qui n’étaient pas franchement persuadés de pouvoir inverser la tendance au coup d’envoi puisque leur entraîneur Mikel Arteta avait délibérément laissé Pierre-Emerick Aubameyang, son meilleur buteur (20 buts), sur le banc des remplaçants. Probablement dans l’optique de la demi-finale de FA Cup, samedi contre Manchester City. Pratiquement la dernière occasion pour les Gunners (9es du Championnat) d’accrocher la Ligue Europa s’ils parviennent à remporter l’épreuve.

Mais il était dit que les Reds, visiblement démobilisés depuis l’officialisation de leur sacre le 25 juin et très certainement émoussés après une saison aussi longue et fructueuse, allaient leur faciliter la tâche. Les joueurs de Klopp ont offert un visage qu’on ne leur connaissait pas en commettant d’invraisemblables erreurs défensives.

Le défenseur des Reds Virgil Van Dijk, pressé par le jeune Nelson, a perdu maladroitement le ballon sur une remise vers son gardien Alisson, Lacazette a profité de cette surprenante erreur, a intercepté le ballon avant de le placer du droit au fond des filets (32e). Quelques secondes avant la mi-temps, le Français, toujours à l’affût, s’est emparé d’un ballon mal dégagé par le gardien des Reds Alisson et a offert la balle du 2-1 au jeune Nelson (44e).

Dominés tout au long de la seconde période avec un taux de possession de balle des Reds frisant l’indécence, les Gunners ont tenu bon jusqu’au coup de sifflet final. Ils ont marqué 2 buts en 3 tirs, contre 1 en 24 aux Reds. Que demander de plus ? Sadio Mané avait pourtant ouvert le score (20e) et inscrit son 17e but de la saison à la suite d’un magnifique centre au premier poteau de Robertson (20e). Un feu d’artifice de courte durée.

Le joueur : Lacazette, capitaine à tout faire

Un but, une passe décisive ! Que demander de mieux pour un joueur qui semble retrouver la forme. Buteur dimanche dernier contre Tottenham lors du derby du Nord de Londres, Alexandre Lacazette, capitaine du soir face à Liverpool en raison de la présence d’Aubameyang sur le banc, a offert le vrai visage du buteur opportuniste face aux Reds.

Il a d’abord égalisé en profitant d’une erreur de Van Dijk (32e) avant de se montrer une nouvelle fois à son avantage peu de temps avant la mi-temps en interceptant cette fois une mauvaise relance d’Alisson puis en servant le tout jeune (20 ans) Nelson, auteur de son premier but en Championnat.

Avec 10 buts et 4 passes décisives en 20 matches de Premier League, le bilan comptable du Français, qui a manqué quatre journées à l’automne à cause d’une blessure à la cheville gauche, tient la route.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.